[Dans la presse] : Auer s’agrandit grâce aux énergies renouvelables

Nous en parlions ici-même l’année dernière : Auer continue à investir et à innover pour se développer dans un secteur très concurrentiel. Aujourd’hui, c’est le virage de transition énergétique pris par l’entreprise qui est mis à l’honneur dans le Courrier Picard du 24 mai. Claude Batard, le patron d’Auer, basée à Feuquières-en-Vimeu, a pris ce tournant stratégique depuis plusieurs années. Spécialisée dans la fabrication de solutions pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, elle produit désormais des chauffe-eau innovants et veut aller plus loin.

Pour faire face à l’érosion du marché initialement porté par les énergies fossiles (gaz et fioul) sur lesquelles Auer a concentré son activité pendant des décennies, l’entreprise a recruté un chercheur issue d’une grande école parisienne afin de travailler dans un laboratoire de 400 m² à des solutions innovantes. Suite à l’accroissement de la taille du laboratoire fin 2015 et à l’embauche de nouveaux apprentis ingénieurs, Auer a pu développer la production de chauffe-eau thermodynamiques bien moins énergivores que leurs prédécesseurs.

Aujourd’hui, l’entreprise se développe encore d’avantage : un permis de construire a été déposé pour la construction d’un nouveau bâtiment de plus de 8 000 m², qui permettra  aux 150 salariés du site de produire des pompes à chaleur fonctionnant sur le même procédé que les nouveaux chauffe-eau, à destination du marché de la construction neuve de maisons individuelles. La construction du bâtiment devrait commencer en juillet et la production des pompes à chaleur pourrait quant à elle être lancée au début de l’année prochaine.

 

 

 

Innover est une chose, trouver des débouchés pour ses produits en est une autre. Si des ingénieurs du laboratoire d’Auer travaillent en ce moment sur une chaudière de cogénération qui pourrait être capable de produire de l’électricité et de la chaleur grâce à une pile à combustible hydrogène, les équipes commerciales s’activent elles à développer le carnet de commandes en tenant de conquérir des marchés à l’export, notamment en Irlande, Allemagne ou Angleterre.