[Appel à projets] : Services numériques innovants et tourisme de mémoire en France jusqu’au 21 octobre 2016

[mp_row] [mp_span col=”5″] [mp_row_inner] [mp_span_inner col=”12″ style=”min-height: 60px;” classes=” motopress-space”] [mp_space] [/mp_span_inner] [/mp_row_inner] [mp_row_inner] [mp_span_inner col=”12″] [mp_image id=”2173″ size=”full” link_type=”custom_url” link=”#” target=”false” caption=”false” align=”left”] [/mp_span_inner] [/mp_row_inner] [/mp_span] [mp_span col=”7″] [mp_text]

Dans le cadre de la politique de structuration nationale du tourisme de mémoire de la Direction générale des entreprises (DGE) du ministère chargé du Tourisme et de la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère de la Défense, un appel à projets “services numériques innovants et tourisme de mémoire en France” est lancé.

Théâtre des grands conflits mondiaux du XXe siècle, la France possède de nombreux sites et territoires témoins de ces événements qui ont fortement marqué notre histoire. La découverte de ce patrimoine suscite autant l’intérêt des visiteurs français que celui des touristes étrangers, accentuant la nécessité de valoriser ces lieux et de les rendre accessibles et compréhensibles au plus grand nombre.

[/mp_text] [/mp_span] [/mp_row] [mp_row] [mp_span col=”12″] [mp_text]

Dans la continuité de l’initiative lancée en 2015 avec la Région Normandie dans le cadre du contrat de destination “Tourisme de mémoire en Normandie”, l’Etat souhaite élargir en 2016 cet appel à projets à l’ensemble du territoire national et à tous les conflits contemporains, de 1870 à nos jours.

L’objectif de cet appel à projets est donc d’une part de doter les territoires et les sites de mémoire concernés d’outils innovants, facilitant la visite des lieux et la compréhension de l’Histoire, et d’autre part, de positionner la France comme une destination innovante et attractive à l’international à travers le tourisme de mémoire.

La date limite de réception des candidatures est fixée au 21 octobre 2016 à 12h. Le montant de l’aide octroyée est plafonné à 20 000 € TTC par projet retenu et ne peut excéder 50% du coût total du projet.
http://www.picardienumerique.net/index.php/smallnews/detail?newsId=21367

[/mp_text] [/mp_span] [/mp_row]