[Témoignages] : l’Association Ovine Nord Picardie arrive à Garopôle Abbeville

Publié le Publié dans [Témoignages]

Bruno Leclercq, technicien en charge de l’animation de l’Association Ovine Nord Picardie, est arrivé début mars dans un bureau du centre d’affaires Garopôle à Abbeville.
Il nous explique son métier et les motivations qui l’ont poussé à déménager le site d’Amiens pour la Picardie Maritime.

Présentez-nous votre structure

« L’Association Ovine Nord Picardie (AONP) a été créée en 2002 par un groupement d’éleveurs ovins situés dans le territoire actuel des Hauts-de-France. C’est par le biais syndical que Marc DUBIQUET, Président de l’AONP, a souhaité mettre en place une alternative à la coopérative déjà en place afin de garantir aux adhérents une liberté commerciale. Elle comprend un collège de producteurs et un collège d’acheteurs, et a pour mission d’organiser la production ovine et la vente auprès des filières. »

Présentez-nous votre poste

« Je suis arrivé en 2003 dans l’association avec l’objectif de trouver de nouveaux adhérents et de développer de nouveaux marchés. J’ai développé le réseau en le faisant passer de 40 à 135 éleveurs, ce qui représente environ un cheptel total de 25.000 brebis. Cette taille reste suffisamment raisonnable pour me permettre de garder un contact régulier avec eux.

Mon travail se répartit en plusieurs missions :

        – Ma mission principale consiste à planifier le départ des agneaux et brebis : chaque jeudi matin, j’appelle les éleveurs pour connaitre le nombre de bêtes destinés à l’abattoir, afin de m’assurer que le volume sera conforme à celui souhaité par les acheteurs ;

       – J’assure par ailleurs une mission de logistique en gérant les flux des deux centres de rassemblement situés chez l’Entreprise Qualivia à Buigny st Maclou et près de Doullens (site appartenant à l’AONP) ;

        – Je donne à mes adhérents des conseils réguliers en matière sanitaire ou en gestion de troupeau ;

        – J’assure également de juin à janvier le contrôle qualité des agneaux AOP Prés salés de la Baie de Somme en vérifiant l’apparence de chaque carcasse à l’abattoir ;

         – Enfin, je me rends chaque année dans tous les élevages pour procéder à leur certification. »

 

Bruno Leclercq

Pourquoi vous êtes-vous installé sur Abbeville ?

« Si mes adhérents sont situés dans toute la région Hauts-de-France, le tiers d’entre eux est situé sur le département de la Somme. Je suis beaucoup sur le terrain, et le fait d’être à Abbeville me permet d’être à proximité du Vimeu et du Ponthieu où se situent beaucoup d’éleveurs. Etant Abbevillois depuis 2009, j’avais un intérêt à rapprocher mon bureau de mon lieu de vie ; la présence d’infrastructures autoroutières était également un atout intéressant pour me permettre de rayonner sur toute la région. »

 

Pourquoi avoir choisi le centre d’affaires Garopôle?

« Je cherchais un bureau opérationnel et la mairie d’Abbeville m’a orienté vers les locaux de la communauté d’agglomération de la Baie de Somme. J’ai trouvé ici un cadre sympathique au sein d’une structure moderne située à proximité de la gare, ce qui me permet d’aller rapidement à Paris pour les réunions auxquelles l’association participe. »

 

Quelles sont les perspectives de développement de l’association ?

« J’ai développé de nombreux débouchés commerciaux : la vente aux bouchers du territoire, à notre gros client Jean Rozé (groupe Intermarché), ainsi que la restauration collective sur Amiens. Je souhaite continuer cette démarche commerciale et également développer des projets avec les structures du territoire, notamment la CABS à travers la restauration collective et l’éco-paturage. Je souhaite également inscrire l’association dans la dynamique du futur Parc Naturel Régional porté par le Syndicat Mixte Baie de Somme 3 Vallées.

Les autres projets structurants de l’association sont la création sous 2 ans d’un abattoir à Fruges avec l’appui de plusieurs communautés de communes et la réouverture de l’abattoir de Forges les Eaux. »