[Témoignages] : Julie et Guillaume Delgove nous racontent l’aventure Locavrac

Publié le Publié dans [Témoignages]

Guillaume et Julie Delgove ont lancé leur magasin Locavrac à Abbeville en janvier 2018 dans un local qu’Investir en Picardie Maritime les a aidés à trouver.
À ce jour, les ventes réalisées dépassent largement les prévisions effectuées, et ils ont trouvé une clientèle fidèle qui adhère à leur démarche.

Ils nous expliquent le concept de Locavrac et les motivations qui les ont poussés à ouvrir ce lieu original.

logo Locavrac

Comment vous est-venue l’idée d’ouvrir ce lieu ?

Julie « Il y a quelques années, j’ai eu un problème de santé qui m’a obligée à faire attention à ce que je mangeais. J’ai donc décidé de manger davantage de produits locaux, de produits plus sains. »

Guillaume : « Au début, on allait directement chez les éleveurs, faire les achats à la ferme, mais cela nous prenait beaucoup de temps. À la suite d’un accident en 2017, j’ai dû effectuer une reconversion professionnelle et c’est là que nous est venue l’idée de créer un lieu où se trouveraient tous les produits que nous allions acheter chez les producteurs du territoire. »

Quel est le concept du magasin ?

Guillaume : « Le magasin est divisé en deux parties principales : il y a d’abord l’épicerie locale en circuit-court. Nous travaillons actuellement avec 45 producteurs locaux pour les fruits, les légumes, la viande, les produits laitiers, les conserves… Nous sommes dorénavant contactés par d’autres producteurs locaux qui souhaitent que nous les référencions à Locavrac mais notre politique est simple : nous goûtons tout. Nous voulons être certains de proposer des produits de qualité à nos clients et, si nous avons un doute, nous faisons goûter à nos proches pour avoir leur avis. Nous n’avons pas de contrats réguliers avec les producteurs aussi, si nous avons des retours négatifs de clients sur certains produits, nous allons arrêter de nous approvisionner sur le produit concerné en attendant que la qualité soit de nouveau au rendez-vous. »

Julie : « Nous travaillons avec des produits locaux et de saison. Cela représente un changement de mentalité par rapport à la grande distribution mais les clients sont bien conscients du fait que certains produits peuvent parfois manquer en fonction de la production. Nous avons inscrit notre magasin dans une démarche globale de consommation locale et responsable. »

C’est-à-dire ?

Julie : « Notre idée initiale était de créer une épicerie en circuit-court, mais rapidement nous avons eu envie d’y adjoindre une épicerie responsable et proposer ainsi des produits qui respectent nos valeurs : au plus proche du zéro déchet et sans produit chimique. Ils ne sont pas nécessairement réalisés par des artisans locaux – bien que nous essayons toujours de trouver des partenaires à proximité – mais répondent toujours à ces critères et permettent à nos clients de tendre vers un mode de vie plus sain et sans gaspillage. »

Vous avez conçu votre magasin comme un vrai espace de vie ?

Guillaume : « Pour nous, il était important d’avoir un espace cohérent avec nos valeurs et nos produits. Nous avons donc installé un espace détente où nous proposons à nos clients de goûter du thé ou du café ; ils peuvent également lire un livre mis à disposition s’ils le souhaitent. Nous avons aussi utilisé un maximum de palettes et objets de récupération pour créer nos rayonnages et notre décoration. »

Julie : « Nous organisons également régulièrement des ateliers, sur la création de produits d’entretien ou de cosmétiques par exemple. Cela permet que des gens qui partagent nos valeurs se rencontrent et ainsi partagent leurs bonnes pratiques. Nous sommes en train de créer une petite communauté Locavrac ! »

photo julie + guillaume Locavrac


Quel a été le rôle d’Investir en Picardie Maritime dans votre démarche ?

Guillaume : « Nous avons contacté la CCI Littoral Hauts-de-France qui nous a mis en relation avec Investir en Picardie Maritime qui nous a proposé deux locaux référencés sur la bourse des locaux vacants. Nous avions initialement choisi un autre local sur la zone industrielle d’Abbeville mais l’affaire n’a finalement pas pu être conclue. Nous sommes revenus voir Laurent Briet et Pascale Single (Directrice du développement économique pour la Communauté d’Agglomération de la Baie de Somme) nous a suggéré d’orienter notre recherche vers l’autre local initialement proposé. Le propriétaire croyait en notre projet et nous a bien aidés à le finaliser…après l’octroi de notre prêt bancaire et quelques travaux, nous avons enfin pu ouvrir le commerce de nos rêves ! »

Quel est l’avantage de ce local que vous a proposé IPM ?

Julie : « Il nous est loué à un prix correct au vu de la superficie importante dont il dispose. Il est situé sur un axe très passant, et bénéficie notamment de la présence de la boulangerie Marie Blachère à côté. La présence d’un parking est aussi un vrai plus pour nous. Aujourd’hui, notre clientèle vient de Picardie Maritime, mais aussi d’Amiens, de Seine-Maritime et du Pas-de-Calais. »


Quels sont vos perspectives d’évolution ?

Julie : « Nos clients amiénois aimeraient bien que Locavrac existe aussi là-bas mais ce n’est pas encore prévu ! Nous avons surtout prévu d’enrichir notre gamme de produits, que ce soit au niveau de l’épicerie locale avec de nouveaux produits du terroir comme des pâtes artisanales picardes, mais également dans l’épicerie responsable avec de la lessive en vrac et des produits de puériculture. »

Guillaume : « Aujourd’hui, nous souhaitons surtout renforcer nos relations avec nos partenaires actuels. Nous jouons un vrai rôle en matière de développement local en permettant aux producteurs locaux d’avoir des débouchés réguliers et de pouvoir mettre en valeur la qualité de leur travail. »